La sécurité policière retirée du consulat de France à Oran

11153

Redouane Boualia

Durant la journée d’aujourd’hui les passants par la rue de la vielle mosquée, ont été surpris de constater l’absence des forces de police le long du siège du consulat de France. Il n’y avait aucun policier, ni le long de la rue d’habitude gardé par au moins une dizaine de policiers, ni dans les deux postes de gardes implantés sur le trottoir longeant le consulat. La situation est pour le moins que l’on puisse dire intrigante. Nous avons ensuite appris que « La police aurait eu pour ordre de retirer ses éléments du gardiennage du siège du consulat.». Cette décision est nationale, touchant l’ensemble des consulats de France en Algérie. Nous avons également contacté l’ambassade de France en Algérie, mais notre mail est resté sans réponse. Rappelons que le 13 du mois en cours, le directeur général de la sureté national, le colonel Lahbiri a rencontré l’Ambassadeur de France en Algérie, au siège de son cabinet. La coopération bilatérale de sécurité intérieure a été un des points abordés. Il faut savoir que pour ses structures consulaires et ses ambassades, la France a toujours recours à des sociétés de gardiennage du secteur privé, un  budget est consacré à cet effet. Le retrait des forces de notre police de devant les structures consulaires Française, fera couler beaucoup d’encre avant que les instance habilité à éclairer l’opinion publique ne se manifestent.