Zitouni Mustapha  

Après plusieurs reports, la réunion des avocats affiliés au Barreau d’Oran, a bien eu lieu le 27 avril dernier, au niveau de la salle de conférence des avocats de la nouvelle Cour d’Oran.

Parmi les points du jour retenus, le passage en revue des bilans moral et financier sujet à controverse durant et après, le décès de l’ancien bâtonnier Lahouari Ouahrani.

Ainsi et selon nos sources, si le bilan moral a été approuvé, cela n’a pas été le cas pour le bilan financier, dont le vote a été reporté à une date ultérieure. Mais pourquoi donc, le bilan financier de l’exercice précédent du Barreau d’Oran, n’a pas été validé et a même été reporté devant le malaise ambiant et la tension électrique qui régnaient dans la salle ?

Des échanges virulents entre avocats et membres du Conseil ont été signalés. Certains, accusant d’autres d’avoir abusé et profité de la maladie de l’ancien bâtonnier, puis après son décès pour procéder à des retraits et des dépenses non justifiés.

Le nouveau bâtonnier a demandé l’avis des avocats présents pour nommer un expert indépendant, afin de voir de plus près les anomalies constatées dans les écritures comptables. Une demande acceptée par la majorité des avocats, pour plus d’éclaircissements

Selon nos sources, des irrégularités dans les écritures comptables ont été décelés, confirmant les rumeurs qui se faisaient de plus en plus persistantes entre l’ensemble des avocats qui constituent le Barreau d’Oran.

Des chèques de différentes sommes, allant de 60 millions de centimes et d’autres encore beaucoup plus importants, les rumeurs font aussi état de malversation et d’imitation de signatures.