I. Yacine

Les policiers de Mascara ont traité, durant le mois de juin, quelques 235 affaires liées aux différents aspects de criminalité, impliquant 282 individus dont sept femmes et cinq mineurs. Présentés devant les instances judiciaires, 46 d’entres eux ont été placés en détention.

Selon le chargé de la communication, les policiers ont traité 146 affaires relatives à des atteintes aux personnes impliquant 168 individus. En revenant à la nature des actes de criminalité portant atteinte aux personnes, ils sont en majorité relatifs à des violences contre les personnes. On comptabilise à ce sujet 67 affaires dont deux homicides, quatre affaires de violences sur ascendants, ainsi que 28 affaires de menaces et 30 affaires d’insultes. Pour ce qui est des atteintes aux biens, les policiers ont traité 46 affaires, impliquant 56 personnes. Le bilan fait état de 17 affaires de vols simples et huit affaires de vols qualifiés. D’autres types d’affaires ont aussi été traités à savoir dégradations de biens d’autrui avec 15 affaires.

En matière de lutte contre les stupéfiants, la brigade de lutte contre les stupéfiants a réussi à mettre hors d’état de nuire 29 personnes, impliquées dans 21 affaires de trafic et consommation de drogues, aux termes desquelles ont été saisis 108 comprimés psychotropes et plus de 308 grammes de kif traité. À l’issue de leurs présentations devant les autorités judiciaires, 17 suspects ont été placés en détention provisoire, et les autres ont bénéficié de des différentes formules de libération.