Fetati Loubna

La peine de 15 ans de prison ferme a été prononcée par le pole judiciaire spécialisé d’Oran, à l’encontre du prévenu M.A, âgé de la trentaine.
L’affaire remonte, selon l’arrêt de renvoi, à l’année 2015, elle a eu lieu dans la localité de « TAZA » dans la wilaya de Tissemsilt, où un berger a été retrouvé décapité. Alors, avertis de la présence d’une tête humaine déposée sur une pierre au lieu dit Oued Sekka, les éléments de la gendarmerie se sont déplacés sur les lieux, pour faire le macabre constat. Une recherche dans les environs a permis de retrouver le cadavre sans tête. La victime était un berger, K.M, qui était parti à la recherche de son troupeau mais ne revint pas. D’ailleurs, sa famille et ses voisins s’étaient lancés à sa recherche. Les investigations mettront les gendarmes sur les traces de M. A, connu des services de sécurité pour avoir rejoint les groupes terroristes armés.
M.A en voulait à K.M, pour l’avoir dénoncer auparavant aux services de sécurité et les avoir alerter sur la présence d’un groupe de terroristes dans la région, dans le maquis où il avait l’habitude de conduire son troupeau. A la barre des accusés le prévenu a nié les faits retenus contre lui clamant son innocence du fait de l’absence de preuves tangibles l’incriminant. Il niera également son implication dans l’affaire de l’assassinat du maire de la commune Bordj El Amir Abdelkader qui lui est reproché. Cet assassinat a eu lieu en 2015, par le groupe terroriste auquel appartenait M.A.
Hier, le représentant du ministère public a requis la perpétuité pour le prévenu.