M.Réda

Au cours de ce semestre de l’année en cours, le service sécuritaire de la wilaya de Sidi Bel Abbès a enregistré seulement un nombre de 32 enfants violentés pour différents griefs. Selon les responsables de la sûreté de wilaya, cette baisse est due à une série de mesures protectrices prises par la sûreté de Sidi Bel Abbès et par le degré de conscience de la société civile. Ce constat est satisfaisant à plus d’un titre seulement sans perdre de vue les autres moyens d’influence tels l’utilisation abusive des réseaux sociaux en cette période de confinement. D’où la nécessité de rester vigilant en vue de préservercette couche vulnérable de tout imprévu.