J.M

La liste des 300 logements sociaux de la commune d’Ain El Bia affichée il y a deux semaines à la daïra de Béthioua, continue de susciter le courroux des postulants recalés. En effet, l’annonce de la probable liste supplémentaire de plus de 280 bénéficiaires n’a pas apaisé la tension qui ne cesse de s’amplifier. Mardi, au premier jour de Ramadhan, des familles ont même ‘’campé’’ devant le siège de la daïra en guise de protestation. Des femmes et des enfants ont dressé des tentes dans la placette, et ont même préparé la rupture du jeûne sur place. Des plaintes ont été déposées par des demandeurs de la commune d’Ain El Bia auprès du wali et du médiateur de la république, afin d’intervenir et veiller sur l’élaboration d’une liste qui comportera les familles qui répondent aux critères de l’Etat pour l’obtention d’un logement social, notamment concernant le lieu de résidence et le salaire. Les habitants de Ain El Bia, ont également contesté la réservation des logements sociaux, qu’ils croyaient réalisés pour eux, aux habitants du bidonville ‘’Kumo’’ d’Oran.