Vingt-sept (27) éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés, depuis le début du mois de décembre en cours, dans des opérations distinctes menées par des unités et des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) à travers le territoire national, selon un bilan opérationnel rendu public mercredi par le ministère de la Défense nationale. Ainsi, et dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’ANP “ont arrêté 27 éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national”, alors que “dans le contexte des opérations de lutte contre la criminalité organisée et dans la dynamique des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays, des détachements combinés de l’ANP ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires (RM), 20 narcotrafiquants et ont déjoué des tentatives d’introduction de quantités de drogues via les frontières avec le Maroc, s’élevant à 4 quintaux et 76 kilogrammes de kif traité, tandis que 23 autres narcotrafiquants ont été arrêtés en possession de 108 kilogrammes de la même substance et 50255 comprimés psychotropes, saisis dans diverses opérations exécutées à travers les autres RM”.