Boualem Belhadri

La représentation de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat, (ANADE) de la wilaya d’Aïn Temouchent renouvelle ses appels à l’endroit des petites entreprises qui rencontrent de sérieux problèmes financiers pour relancer leurs projets sur des bases solides.
Pour les intéresser, l’Agence vient de prendre un train de mesures en faveur de ces entités. Il a été décidé le rééchelonnement des prêts obtenus, une pratique par laquelle ces petites entreprises, prévoyant de n’être plus en mesure de régler les échéances futures de leurs dettes selon les conditions initialement prévues, obtiennent de leur créancier une réduction du montant de chacune d’elles et un prolongement de la durée de leur remboursement. Mais, il est important de souligner que l’ANADE (ex-ANSEJ) a, en plus du rééchelonnement, repoussé les calendriers d’inscription d’obtention de ces facilitations jusqu’à la fin 2022. Cette largesse accordée aux micro-entreprises par l’intermédiaire de la plateforme numérique permet à celles-ci d’obtenir des avantages sociaux et financiers dont principalement le refinancement des projets avec en sus des crédits d’exploitation, a déclaré depuis peu le directeur de l’ANADE à la presse. Cependant il est aussi important de prévoir des cellules d’information au profit des startups et des micro-entreprises qui éprouvent des difficultés dans l’exploitation de la plateforme numérique.