M. L

Plusieurs établissements d’enseignement de la wilaya de Sidi Bel-Abbès font face à un problème de surcharge des classes empêchant les élèves d’étudier dans de bonnes conditions. Les parents n’ont pas cessé d’interpeller les autorités concernées pour prendre les mesures nécessaires afin de réduire cette pression. Les exemples ne manquent pas. Le CEM Abbad El Habib, dans la commune de Mustapha Ben Brahim, souffre du problème de surcharge obligeant les responsables locaux à envisager la réalisation d’un autre CEM et à procéder à des travaux d’extension de certaines écoles primaires. Dans la commune de Mezaourou, au sud de la wilaya, le même problème est vécu au point où les habitants revendiquent la construction d’un autre CEM et l’extension des écoles. Dans le même contexte, un autre CEM s’avère nécessaire dans la commune de Marhoum alors que le chef-lieu de daïra souffre cruellement d’un manque de salles de cours. Le développement démographique que connaissent les différentes localités de la wilaya et l’extension urbaine nécessitent la réalisation d’établissements éducatifs en nombre suffisant pour assurer une bonne scolarité aux élèves et garantir les meilleures conditions d’enseignement aux encadreurs.