Linda Otsmane

Depuis le début du mois du Ramadhan, « L’association caritative « Ahl El Kheir » procède à la distribution de 150 repas/ jour. Programmée d’une manière temporaire, cette action de solidarité est prévue pour uniquement la première semaine du mois sacré, selon son président M. Djeffal Kaddour. Le restaurant « Errahma » ouvert à la cité El Guitna par l’APC d’Arzew a pour mission d’accueillir les personnes défavorisées, les SDF et les passagers dont les transporteurs assurant des liaisons inter-wilayas. A cela s’ajoute la catégorie d’une dizaine de malades mentaux qui sont livrés à eux- mêmes et qui se présentent au moment « d’El Ftour » pour en faire part. Au cours de cette année, les ressortissants africains de confession musulmane et même ceux qui ne font pas le jeûne s’approchent de cette infrastructure pour bénéficier des repas distribués. Selon notre source, l’Association continue son programme de bienfaisance en attendant que le budget alloué par les instances locales quant au lancement de cette initiative soit débloqué durant la deuxième semaine du mois sacré. «Notre intervention vient à point nommé pour justement combler le retard signalé dans la distribution des repas chauds afin que le vide ne soit pas ressenti par les différentes catégories à prendre en charge. C’est une occasion pour impliquer la société civile dans le travail de proximité », a- t-il soutenu. Effet, une quinzaine de volontaires sont mobilisés pour assister les trois associations en activité pour faire réussir l’opération : l’Association des cancéreux « Ibad Errahmane », l’Association caritative El Basma, présidée respectivement par Mme Nehairia Amel et Mme Ben Youb Houria et celle de « Ahl El Kheir ». « En attendant que l’APC prenne en charge la gestion de cette opération appelée « Meidat Saim », nous continuons à œuvrer normalement avec des moyens personnels. D’ailleurs, mon expérience dans le domaine de la cuisine m’a permis de préparer même les différents plats », dira M. Djeffal. Notons que durant le premier jour du mois du Ramadhan, le restaurant a fait l’objet d’une visite inopinée des éléments de la Sûreté de daïra qui sont venus pour s’enquérir des conditions de la restauration et de l’application des mesures liées à l’hygiène et à la préparation des repas.

Opérations de volontariat

Sur un autre plan, M. Djeffal rappelle, à l’occasion, que son association avait participé dans plusieurs opérations de volontariat. «Durant la période du confinement notre association avait procédé à la désinfection de plusieurs infrastructures éducatives et publiques dont le tribunal, la Sûreté de daïra, le siège de la brigade de la Gendarmerie d’Arzew, les lycées, CEM et écoles primaires avec un total d’environ 243 interventions. D’autres opérations de nettoyage et de désherbage a visé notamment le cimetière, le grand boulevard du Front de mer ainsi que d’autres cités où nous avons procédé à la peinture des immeubles », a –t-il noté.