Fakhreddine. A

Les services d’urgence relevant de l’EHU 1er Novembre de l’Usto, ont reçu des dizaines de patients durant les deux jours de l’Aïd, en majorité des malades chroniques, souffrant de troubles du taux de glycémie, hypertension ou encore des allergies, apprend-on de sources de cet établissement hospitalier.
Les causes principales de ces maladies, sont liées en majorité au non respect du régime alimentaire que doivent respecter les malades chroniques, les diabétiques et les hypertendus ainsi que les malades souffrant d’allergies de certains aliments. Les mêmes sources révèlent aussi, l’évacuation aux urgences de malades souffrant d’intoxication alimentaire, ou victimes d’accidents de la route, qui ont tous été pris en charge par les équipes médicales de permanence durant l’Aïd.
Selon le directeur de garde, les malades et les citoyens en général ont tendance à abuser dans la consommation de gâteaux, de jus et boissons gazeuses, rappelant que ce sont des produits déconseillés notamment après tout un mois de jeûne. Les équipes médicales à travers différents services ont été, apprend-on, mobilisées, avec la mise en place de procédures d’intervention rapide en garantissant la disponibilité des médicaments au niveau de la pharmacie centrale.