Durant le deuxième semestre de l’année 2022, le service épidémiologique de la wilaya d’Ain Temouchent a enregistré au moins 04 cas d’hépatite virale contre 06 cas l’année passée durant la même période soit une baisse notable assez significative sur le plan des statistiques de la santé publique. Aussi les symptômes de l’hépatite virale aiguë s’annoncent souvent brutalement avec des signes révélateurs de perte de l’appétit, de sensation de malaise général, de nausées et vomissement, de fièvre surtout et des douleurs dans la partie abdominale où se trouve le foie. La doctoresse G.N, spécialiste en sciences épidémiologiques et responsable du centre de dépistage de l’EPH, la wilaya, a indiqué que « cette maladie est sexuellement transmissible ». Et d’ajouter, « elle se transmet à travers le sang et même en utilisant la brosse à dent de la personne contaminée. ». Chez le dentiste on peut aussi choper cette maladie si le matériel utilisé n’est pas stérilisé. Parfois, en particulier en cas d’hépatite B, la personne présente des douleurs articulaires et des lésions cutanées rouges. Les mesures préventives sont à la portée de tous. Il faut évidemment bien se laver les mains, ne pas se partager d’aiguilles, ne pas partager des brosses à dents et le plus important avoir des relations sexuelles protégées.