K.A

L’union de wilaya des distributeurs de lait et dérivés d’Oran, sous la tutelle de l’union générale des commerçants et artisans algériens, a dans un communiqué précisé à tout les commerçants que le prix du sachet de lait subventionné est de 25 DA l’unité (litre). Le bureau informe ainsi que les commerçants sont soumis à ce seuil de prix tel que mentionné par les règles en cours. Les citoyens sont appelés à dénoncer tout commerçant affichant un prix autre au sachet de lait, exigeant sa vente avec un autre produit, ou encore le stockant.

Le bureau de wilaya de l’UGCAA appelle à dénoncer les spéculateurs

Le bureau de la wilaya d’Oran, de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, à travers un communiqué daté du 27octobre, dont une copie nous a été adressée, tiens à apporter tout son soutien et adhésion à la nouvelle politique de l’Etat algérien pour venir à bout de la spéculation source de « zizanie et de fitna ».
Dans ce cadre, le bureau de wilaya de l’Union générale des commerçants présidé par M.Mouad Abed, appelle « les commerçants authentiques et de bonne volonté » de se mobiliser et de dénoncer les spéculateurs, les « parasites » et les investisseurs d’« argent sale » coupables de « détruire le pouvoir d’achat et de cibler la stabilité de l’Etat, ses institutions et son économie ».
L’Union générale des commerçants et artisans algériens rassure l’opinion publique et les commerçants que les produits à large consommation sont disponibles et plus que suffisants et que le stock stratégique peut répondre au besoin national sur une longue période. Ainsi l’Union générale invoque la conscience des commerçants et des consommateurs appelés à se doter d’esprit nationaliste et responsable « en ces temps ou l’Algérie et le monde passent par des moments difficiles ». Le communiqué se clôt sur la nécessité de la mobilisation contre les rumeurs et désinformations, sur le devoir de rationnaliser la consommation et de donner une image sereine aux invités de l’Algérie capitale du monde arabe ces jours-ci.