L’Australie cherchera à passer la phase de groupes, ce qu’elle a échoué à faire lors des trois dernières éditions. Pour cela, la tactique des Socceroos s’articule sur la base d’une défense à quatre. En fonction de l’adversaire, ils peuvent évoluer dans un 4-4-2 classique, en 4-2-3-1, en 4-3-3, voire en 4-5-1, avec Aaron Mooy jouant le rôle de premier relanceur en position de sentinelle. À défaut d’avoir conservé la qualité technique et individuelle de ses devancières, l’Australie de Graham Arnold a gardé son traditionnel esprit de combat, un mental à toute épreuve et ses qualités athlétiques et physiques. L’Australie était déjà l’équipe qui avait le plus couru avec l’Iran, lors de la Coupe du monde 2018. Cela devrait encore être le cas au Qatar.

La liste des 26 Australiens :

Gardiens : Vukovic (Mariners), Redmayne (Sydney FC), Ryan (FC Copenhague, DAN).
Défenseurs : Atkinson (Heart, ECO), Behich (Dundee United, ECO), Degenek (Columbus Crew, USA), Deng (Albirex Niigata, JAP), Goodwin (Adélaïde United), Karacic (Brescia, ITA), King (Odense, DAN), Rowles (Heart, ECO), Souttar (Stoke City, D2 ANG).
Milieux : Baccus (St Mirren, ECO), Devlin (Heart, ECO), Hrustic (Hellas Vérone, ITA), Irvine (Sankt Pauli, D2 ALL), McGree (Middlesbrough, D2 ANG), Mooy (Celtic Glasgow, ECO), Wright (Sunderland, D2 ANG).Attaquants : Cummings (Mariners), Duke (Fagiano Okayama, JAP), Kuol (Mariners), Leckie (Melbourne City), Mabil (Cadix, ESP), Maclaren (Melbourne City), Tilio (Melbourne City).