A. Y

Présentés par devant le Procureur de la République près le Tribunal de Fellaoucène à Cité Djamel Eddine, dans l’affaire d’une bande composée de trois membres, âgés de 30 à 32 ans, qui ont été condamnés à la détention préventive par le juge instructeur pour le grief d’entrave à l’exercice dans la fonction des représentants de la loi lors d’une opération d’arrestation d’un dealer pris en flagrant délit en possession de bâtonnets de kif traité au niveau de son propre kiosque. En effet, les trois mis en cause ont entravé la mission, procédant à des jets de pierres sur les éléments sécuritaires en faction durant l’exercice de l’opération d’arrestation de l’indu dealer qui s’adonnait à la vente et promotion de drogue au niveau de son kiosque à tabacs et journaux sis au vieux quartier d’El Hamri.
Rappelons que cette affaire remonte à quelques jours de cela à la suite d’informations parvenues au niveau de la 5ème S.U DGSN faisant état de la présence d’une bande de dealers qui s’adonnait au trafic et à la promotion de drogue au niveau du local commercial précité en préambule, dans des agissements passés inaperçus, quand les éléments sécuritaires rattachés à la même institution, entament une enquête et les investigations, avant d’investir le lieu suspecté. Une opération qui s’est soldée par l’arrestation des membres du réseau ainsi que la saisie de plus de 100 gr de kif traité décomposé en petits morceaux. Et c’est au moment du transfert des membres de la bande des dealers vers le siège de la 5ème S.U que les policiers furent soumis à une pluie de pierres et de métaux solides les privant d’accomplir leur mission dans les meilleures conditions. Les trois mis en cause seront jugés au courant de la semaine prochaine pour répondre de leurs agissements.