Ilyes. K

Une commission d’inspection a été dépêchée du ministère de l’Intérieur pour s’enquérir de la situation qui prévaut actuellement dans les différents services de l’État civil. En effet, un très grand retard caractérise la délivrance des documents biométriques, des délais qui, dans certaines communes, peuvent aller au-delà d’un mois, ce qui est énorme. Le groupe d’inspection ira regarder de plus près le logiciel installé au niveau de la Direction de la Réglementation et Affaires Générales (DRAG) et qui gère l’inscription, le traitement et la délivrance des documents biométriques pour toute la wilaya d’Oran. D’ailleurs, faut-il le souligner, c’est dans la wilaya d’Oran uniquement que l’on rencontre ce problème de grand retard dans la délivrance, à contrario des autres wilayas de l’ouest. Un problème qui dure depuis plus de 20 jours sans avoir été réglé, ce qui pose beaucoup de questionnements, sachant qu’une très grande pression se fait sentir sur les communes de Bir el Djir, Es Senia et Aïn el Turck. Les fortes demandes sur les cartes d’identité, notamment pour les besoins administratifs des collégiens et des lycéens, augmentent encore la pression et font des mécontents de plus en plus nombreux. Ce retard dans la délivrance a fait dire à plus d’un qu’il y aurait anguille sous roche et que cela serait du à une machination et à un sabotage calculé. D’autres par contre avancent simplement que la demande est très forte et que la plateforme matériel et humaine reste insuffisante, trois techniciens seulement, insuffisamment formés, veillant à la bonne marche du logiciel.