R.R

La troisième session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) a été consacrée dans sa grande partie au débat portant sur le traitement des eaux usées au niveau des stations d’épuration pour leur utilisation dans le domaine de l’irrigation agricole, dans une série de recommandations, à l’occasion de cette session tenue ce dernier lundi. Le président de la Commission financière et économique de l’APW, Atbi Laredj, a souligné, lors de son intervention, la nécessité de s’appuyer sur les technologies modernes pour traiter les eaux usées grâce aux stations d’épuration afin de fournir une ressource vitale pour les besoins de l’irrigation agricole.
Le même orateur a appelé à la création de petites stations d’épuration dans différentes régions afin de fournir de l’eau pour l’irrigation agricole, rappelant que la wilaya de Sidi Bel-Abbes représente un pôle agricole par excellence et manque de ressources en eau. Le président de l’APW, Abdelkrim Belkherisat, dans son intervention, a indiqué que la wilaya est considérée comme pauvre en termes de ressources en eau et doit bénéficier de grands projets de transferts des Chott Chergui et Gharbi pour compenser le manque en cette ressource vitale.
Le même responsable, soulignant que les projets de forage des puits d’approvisionnement en eau potable dont a bénéficié la wilaya de Sidi Bel Abbes, les grands projets des transferts des Chott chergui et Gharbi, ainsi que des usines de dessalement d’eau de mer, ont permis d’améliorer l’opération de distribution d’eau, notamment au niveau des régions sud de la wilaya.