Ilyes. K

Plus de deux années nous séparent du renouvellement de la moitié des membres siégeant au Conseil de la Nation, que le très convoité poste de Sénateur provoque, déjà, des luttes intestines qui commencent à s’installer au niveau des différentes assemblées populaires locales d’Oran, plus précisément au niveau de l’Assemblée Populaire de wilaya, où il est fait de plus en plus écho que le Président de l’APW serait candidat. Une situation qui ne serait pas étrange à l’initiative de deux des membres élus à l’assemblée de wilaya dans une opération de recueil de signatures des autres membres siégeant à l’hémicycle pour la tenue d’une session extraordinaire qui serait en relation directe avec le Sénat et son lot d’intrigues et de calculs. Les initiateurs de ladite pétition précisent toutefois, un ordre du jour, lié au réaménagement du règlement intérieur ainsi que le remplacement du vice-président élu au Sénat depuis plus d’une année et non remplacé sans justificatif malgré la tenue de quatre sessions.
Dans un autre contexte, à travers le lot de préoccupations dont les élus APW font allusion, ces derniers exigent de leur Président à prendre des mesures de réhabilitation suite à « la marginalisation » dont ils se disent « être victimes ainsi qu’au gel des instructions imposant l’établissement d’ordre de mission pour pouvoir accéder aux administrations et institutions publiques lors de leurs sorties sur le terrain », sachant que les membres des assemblées précédemment élues étaient soumis à la présentation d’un ordre de mission. Un état des lieux au sein de l’hémicycle de wilaya qui se distingue ces derniers temps par un climat d’animosité qui ne dit pas son nom, malgré des apparences de quiétude et de sérénité que la majorité de ses membres veulent répercuter à l’extérieur, mais toujours est-il que le malaise donne des odeurs de tractations sous forme de coalitions, et coups bas dans une guerre de tranchées qui s’annonce impitoyable. Une situation de dénigrement acharné, où il est fait allusion à la prétendue rumeur quand à la présence à l’intérieur de ladite assemblée d’un potentiel rival candidat pou briguer le poste de sénateur en remplacement du sénateur sortant le Professeur Boubekeur Mohamed d’obédience FLN, une prétendue candidature autour de laquelle l’intéressé se mobilise dores et déjà pour attirer le maximum de voix de ses pairs à même d’arracher le ticket gagnant objet de tant de convoitises. Le candidat potentiellement requis est un des membres les plus actifs dans le soutien à Mohammed Chalabi le P/APW lors de la candidature pour le poste de Président de l’Assemblée de wilaya. C’est dire l’acharnement des luttes qui caractérisent l’APW et le degré de virulence de ces campagnes de dénigrement où les « recettes » clanistes et partisanes refont surface de plus belle. Pour dire que l’hémicycle de wilaya vit sous mode ‘’silencieux’’ dans un mutisme qui annonce une tempête ravageuse.