L’équipe de Doula a terminé en tant que leader du tableau du groupe E lors d’une nuit froide à Oran qui a vu des milliers de fans nigériens vivant en Algérie apporter le soutien nécessaire pour les stimuler tout au long du match.”Je suis heureux et joyeux. Cela prouve que notre travail acharné a porté ses fruits. Nous sommes dans la lutte pour améliorer notre niveau de football et faire partie des grandes nations du football en Afrique. Je crois que de notre côté, nous nous sommes bien préparés pour ce match.” a révélé Doula aux médias lors de la conférence de presse d’après-match.
Il a poursuivi en ajoutant : “Nous devions les pousser à faire des erreurs et à en tirer profit. Nous avons été patients, sachant que nous devions jouer le match pour gagner. Le plus important était de ne pas encaisser de buts. Nous nous sommes qualifiés. Les joueurs méritent cette victoire. Ils méritent de jouer les quarts de finale.”
Concernant la capacité de son équipe à se concentrer tout au long du match, Doula a expliqué que “Nous avons changé notre configuration en défendant très bien et pour les empêcher de venir à quelques mètres du but.”
“Je pense que cette stratégie a eu un impact sur leur incapacité à s’approcher de notre but. De l’autre côté, nous avons été dominés par les défenseurs camerounais. Nous devons donc travailler sur ce point pour être plus efficaces afin de créer plus d’opportunités et marquer plus de buts. Nous étions organisés et patients.”
“Ce résultat est bon pour l’Afrique. Ce ne sont pas toujours les mêmes équipes qui gagnent tout le temps. Je crois qu’il n’y a plus de petits pays. Nous travaillons très dur. Regardez des équipes comme la Mauritanie, Madagascar et maintenant le Niger qui s’améliorent tous les jours. Elles travaillent dur et progressent”, a noté Doula avec beaucoup de fierté.