APS

Le Tribunal d’El-Hadjar (Cour d’Annaba) a ordonné le placement en détention provisoire de 60 suspects pour entrave au fonctionnement normal du siège de la Sûreté urbaine de Sidi Salem avec menace et agression avec usage d’armes sur des éléments de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions, a indiqué un communiqué du parquet du même tribunal.

“Conformément à l’article 11 du Code de procédure pénale, le procureur de la République près le Tribunal d’El-Hadjar informe l’opinion publique qu’en date du 9 mars 2023, les services de la Sûreté urbaine de Sidi Salem sont intervenus suite à un appel signalant qu’une femme était séquestrée et menacée de mort par son mari (B. F.)”, a précisé le communiqué. “Une heure après l’incident, le siège de la Sûreté urbaine susmentionnée a fait l’objet d’une tentative d’assaut par un groupe d’individus armés et munis de chiens d’attaque, dirigé par le mari de la victime, ayant causé des préjudices corporels au personnel de police et entrainé des dégâts matériels”, a ajouté la même source. “Le 15 mars 2023, soixante (60) suspects ont été déférés au Tribunal selon la procédure de comparution immédiate pour entrave au fonctionnement normal d’un établissement public avec menace et usage d’armes, agression avec violence sur des éléments de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions, participation à une rixe, désobéissance, réunion de bandes de quartier ayant entraîné des coups et blessures, destruction volontaire de biens et incitation à un attroupement armé”, a souligné le communiqué. Le Tribunal d’El-Hadjar a ordonné “le placement en détention provisoire de tous les accusés et le report de l’audience au 22 mars 2023”, a conclu le communiqué.