Trois (3) enfants sont décédés lundi à la cité Bouakal de Batna “asphyxiés par des gaz brûlés, probablement du monoxyde de carbone”, tandis que le père (43 ans) et la mère (27 ans) ont été évacués dans “un état critique” au CHU de Batna, indique la protection civile dans un communiqué.
Les trois enfants, âgés de 2, 5 et 9 ans, ont été découverts sans vie devant le chauffage du domicile familial, précise la même source, notant que leurs parents, dont l’état est jugé “grave”, sont aux soins au service des urgences médicales du CHU de Batna.
Les services compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les causes et les circonstances de l’accident, précise encore le communiqué de la protection civile, rappelant qu’au cours des dernières 24 heures, 6 personnes âgées de 5 à 42 ans, résidant dans les communes d’El Madher et de Batna, ont été secourues à temps et transférées vers les hôpitaux des deux villes.