Meriem B

Dans le cadre des examens nationaux de fin d’études, les regards sont tournés vers les préparatifs minutieux qui accompagnent cette importante période de l’année scolaire. Cette année, plus de de 103 780 candidats sont inscrits pour subir les épreuves de fin d’année, avec une variété de défis et de nouvelles mesures à prendre en compte. Le Directeur de l’éducation, M. Abdelkader Oubelaïd, a récemment dévoilé les détails de ces examens, soulignant un nombre significatif de candidats pour l’examen de baccalauréat. Il a indiqué que 31.466 candidats sont inscrits pour la session de juin prochain du Bac dont 10.167 inscrits libres, ajoutant une complexité supplémentaire à la logistique déjà intense mais pour lesquelles toutes les dispositions sont prises et tous les moyens sont mobilisés. Concernant l’examen du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) , les épreuves concerneront 33.620 candidats, dont 694 libres, tandis que 38.697 élèves de cinquième année passeront les épreuves d’évaluation des acquis. Une nouveauté importante cette année réside dans l’examen d’évaluation des acquis pour les élèves de cinquième année primaire. Cette épreuve, en sa deuxième édition, présente des ajustements par rapport à l’année précédente. L’examen, qui se déroulera du 12 au 14 mai prochain, se concentrera sur six matières sans attribution de notes ni de moyenne. Au lieu de cela, les correcteurs fourniront des remarques pour évaluer les acquis des élèves, permettant ainsi de cibler et de combler les lacunes éventuelles dès la première année moyenne, a expliqué M. Oubelaïd.

Quatre structures sportives retenues pour le Bac et le BEM sportifs

Pour les épreuves d’éducation physique réservées aux candidats libres du BEM et du Bac et les élèves des établissements scolaires ne disposant pas de stade, une nouvelle initiative est mise en œuvre cette année.
Ces épreuves auront lieu pour la première fois au sein des installations sportives relevant du secteur de la Jeunesse et des Sports, offrant ainsi un cadre plus adapté aux candidats.
Les centres d’examen incluront des sites renommés tels que le stade Ahmed Zabana et le complexe sportif de Haï Castor entre autres, offrant ainsi des conditions optimales pour ces évaluations.
Par ailleurs, le nombre croissant de candidats a entraîné une augmentation du nombre de centres d’examen, au nombre de 112 pour le BEM et 100 pour le Bac. En outre, des dispositions spéciales sont prises pour les candidats aux besoins spécifiques, avec un total de 36 centres pour le BEM et 11 pour le Bac.
Ils accueilleront des candidats atteints de trisomie 21, des handicapés moteurs et des problèmes auditifs.
Pour garantir le bon déroulement des épreuves, des centres de collecte et de correction sont mis en place, avec une attention particulière portée à la logistique et à la sécurité. Une cellule d’activités et de suivi, mise en place dès le 31 mars au niveau de la Direction de l’éducation, veille à une préparation minutieuse pour ces évaluations capitales, a déclaré le même responsable en ajoutant qu’une autre cellule chargée de l’accompagnement et du suivi, sera installée incessamment au niveau de la wilaya d’Oran et sera présidé par le wali. Alors que les élèves se préparent à affronter ces défis, les autorités du secteur éducatif et de wilaya sont engagées à garantir des conditions équitables et favorables, a indiqué M. Oubelaid. « Dans un contexte où chaque élève mérite une chance égale de réussite, ces examens de fin d’année représentent bien plus qu’une simple évaluation des connaissances.
Ils reflètent l’engagement collectif envers l’éducation et le développement des jeunes générations, avec l’espoir que leur réussite contribuera à façonner un avenir prometteur pour la société », a-t-il ajouté. « Ainsi, alors que les épreuves approchent, c’est avec optimisme et détermination que la communauté éducative d’Oran se prépare à accompagner ses élèves vers de nouveaux horizons du savoir et de réussite tout en espérant réaliser de meilleurs taux de réussite cette année », a conclu le Directeur de l’éducation.