Meriem B

Le wali d’Oran a fait part de sa satisfaction quant au rythme d’avancement des travaux du projet de la station de dessalement de Cap Blanc à Aïn El Kerma et annoncé que les premiers essais s’effectueront le mois d’octobre prochain. Hier mardi, le wali, Saïd Sayoud, a effectué une visite d’inspection du projet de la station de dessalement de l’eau de mer de Cap Blanc, situé dans la commune d’Aïn El Kerma. Lors de cette visite, le wali a exprimé sa satisfaction quant à l’avancement des travaux, soulignant notamment la progression remarquable des opérations. « Nous sommes satisfaits de la cadence des travaux qui avancent à un rythme soutenu. La société chargée de la réalisation de cette station travaille jour et nuit pour concrétiser ce projet », a affirmé le wali. Il a également noté la finalisation de nombreuses infrastructures, telles que les installations de génie civil, dont le taux de réalisation a atteint un taux de 62%, ainsi que l’arrivée et l’installation de divers équipements essentiels. La visite a également permis de constater les progrès significatifs dans la construction des canaux de transport de l’eau dessalée vers les zones de distribution. « Les entreprises chargées de la réalisation ont accompli un travail remarquable dans le creusement et la mise en place de ces canaux. Sur une distance de près de 50 kilomètres, les tranchées ont été achevées à 80%, ce qui témoigne de l’avancement satisfaisant de cette phase du projet », a ajouté le wali. En ce qui concerne l’équipement de la station, il a souligné que la plupart des équipements nécessaires sont déjà disponibles sur le site ou en cours de livraison. Par ailleurs, le wali a également annoncé que les essais opérationnels débuteront vers la fin du mois d’octobre prochain, avec pour objectif de mettre en service la station dès que possible. Le chef de l’exécutif de la wilaya a également exprimé sa gratitude envers toutes les parties impliquées dans ce projet, notamment la société de construction et les travailleurs qui y contribuent. « Ce projet est un exemple de l’expertise et du dévouement des compétences algériennes. Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui ont participé à sa réalisation”, a-t-il déclaré. M. Sayoud a assuré que les prochaines étapes du projet seront réalisées dans les délais prévus, avec pour objectif de fournir aux citoyens une source d’eau potable fiable et durable. « D’ici la fin de l’année, nous espérons commencer les opérations d’approvisionnement en eau potable pour la population de la wilaya d’Oran », a conclu le wali.