R.R/K.O

L’alimentation de la population en eau potable par le biais des citernes qui sillonnent les quartiers quotidiennement en attendant la réception des projets de raccordement de la ville aux différents barrages et forage est l’alternative d’urgence prise par le président de la Répuplique Abdelmadjid Tebboune qui a fait de ce dossier une priorité. Au sud de la ville de Tiaret, plus exactement au quartier “Sonatiba”, les camions citernes viennent tous les jours, pour alimenter la population en eau potable. Dans ce quartier dés que le camion citerne fait son apparition, le mot est donné par les voisins qui accourent pour remplir les jerricans. « La solution d’urgence du président, a atténué la situation de sécheresse que nous vivions, toutefois le problème ne sera réglé qu’une fois les projets annoncés pour alimenter la wilaya en eau se concrétisent », dira un habitant de ce quartier, faisant la chaine devant un camion citerne pour remplir deux jerricans. Aux quartiers populaires, tel que Zaaroura et El Manar, les riverains se disent soulager d’avoir bénéficié d’une prolongation des durées d’approvisionnement en eau potable. Dans d’autres quartiers des citoyens disent suivre de près les dernières nouvelles relatives à l’avancement des projets ordonnés par le président de la République pour régler définitivement le problème de la pénurie de l’eau potable dans cette wilaya. En fait selon les déclarations du ministre des ressources en eaux, au terme de sa récente visite d’inspection dans la wilaya, samedi dernier, « l’entreprise COSIDER canalisations, a effectivement entamé les travaux, pour renforcer le chantier du projet de raccordement de la ville de Tiaret au bassin de Chott Chergui, qui s’étend sur une distance de plus de 42 km », le Ministre a également annoncé que ” le lancement effectif de la mise en œuvre du projet de transfert d’eau à partir de ce bassin de Adjer Maya est prévu pour la semaine prochaine et que les travaux seront confiées à des entreprises publiques nationales, conformément aux procédures légales, tout en respectant les normes techniques ». Par ailleurs, le projet de raccordement de 19 forages dans la localité d’Ain Dzarit et celle de Sidi Ouadah qui fourniront 34.000 mètres cube par jour, à raison de 25 litres par seconde pour chacun, est en cours.