Après Brighton, Premier League qui le veut dans son effectif, l’Olympique de Marseille, Ligue 1 du championnat de France, aurait relancé la piste de l’international algérien, Mohamed Amine Amoura, dans le but de l’engager durant le mercato estival en prévision de la saison prochaine, rapporte La MinuteOM. Vainqueur de la Coupe de Belgique et vice-champion national-2024, Amoura (24 ans) a été l’auteur d’une grande saison en D1 belge avec l’Union Saint-Gilloise (23 buts, 8 passes décisives en 48 matchs toutes compétitions), et serait toujours dans les bons papiers des recruteurs phocéens. En quête d’au moins un feu follet offensif avec les départs possibles d’Iliman Ndiaye (Everton) ou encore Ismaïla Sarr (Villarreal), l’OM s’est en effet mis en recherche active d’un joueur de couloir dans le secteur offensif. Si la piste Jesper Lindstrom (Naples) est suivie, Marseille a activé ses antennes partout en Europe. Selon la même source, pour Mohamed Amoura – dont le nom avait aussi circulé à l’OL, Arsenal, Wolverhampton ou encore à Liverpool, la bataille s’annonce cependant très compliquée surtout que le club bruxellois n’entend pas brader ses trois années de contrat restantes (2027). Valorisé à 16 millions d’euros par le site Transfermarkt, l’international algérien (27 sélections, 6 buts) n’est pas un inconnu pour Roberto De Zerbi, qui avait coché son nom sur ses tablettes lorsqu’il dirigeait Brighton (Premier League) qui souhaite le faire venir. L’OM n’est pas seul à vouloir enrôler l’international algérien, puisque Brighton, qui a bouclé la saison 2023-2024 à une honorable 11e place en Premier League, souhaiterait aussi l’attirer dans ses filets afin de renforcer son avant-garde. En à peine trois ans, Amoura passerait de la Ligue 1 algérienne à la Premier League, récompensant ainsi sa persévérance lui qui a gravi toutes les marches, de la sélection A’ algérienne jusqu’à l’Europe. D’ailleurs, l’Union Saint-Gilloise et Brighton possèdent le même propriétaire, Tony Bloom, mais cette donnée ne joue pas en faveur du transfert d’Amoura entre les deux écuries, puisque l’UEFA avait décidé, la saison dernière que les prêts ou transferts des joueurs entre les deux clubs ne seront plus autorisés jusqu’en septembre 2024, pour éviter tout conflit d’intérêt. Les clubs ne sont pas non plus autorisés à conclure des partenariats commerciaux, ni à utiliser une base de données commune de scouting ou de joueurs”. Et comme le mercato fermera ses portes le 30 août en Premier League, cette contrainte risque clairement de poser problème. Et même au cas où une manœuvre est trouvée pour la contourner, Amoura ne pourra pas jouer avec Brighton avant début septembre. Quatre journées de Premier League se seront déjà disputées et il ne pourrait pas non plus faire la pré-saison avec le club anglais, ce qui représente clairement un désavantage pour s’intégrer.