Wassila. B

L’Algérie intensifie ses investissements pour dynamiser le secteur des technologies et de la digitalisation. Cette stratégie met en lumière l’importance de favoriser la synergie entre les acteurs du secteur, qu’ils soient du secteur public ou privé. Signe de cette intensification digitale, une convention vient d’être signée, à  Alger, entre la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), et Algérie Poste portant sur la numérisation des virements des indemnités aux assurés sociaux et aux ayants droit, propriétaires de comptes CCP. En vertu de cette convention, la CNAS et Algérie Poste œuvreront à la mise en place de mécanismes de traitement à distance des virements via une plateforme électronique sécurisée pour l’échange de données et d’informations, dans le but d’assurer et d’accélérer le paiement des indemnités aux assurés sociaux et aux ayants droit. Alors que l’élaboration d’un projet de loi sur la numérisation est en cours, les acteurs gouvernementaux chargés de la mise en œuvre de l’agenda numérique s’appuie sur l’engagement audacieux et novateur de plusieurs ministères pour accélérer le développement socio-économique durable du pays et de faire entrer l’Algérie dans l’économie de la connaissance grâce à un accès abordable au haut débit et à l’utilisation des TIC. Le président Tebboune ne cesse d’exhorter le gouvernement à accélérer la digitalisation. Cette stratégie numérique s’appuie également sur des partenariats avec des pays amis. L’Algérie et la Chine vont collaborer dans le domaine de la numérisation et de l’économie numérique. Un mémorandum de coopération vient d’être officialisé à cet effet entre Meriem Benmouloud, haut-commissaire à la numérisation en Algérie, et Jin Zhuanglong, ministre chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information. Ce partenariat vise à renforcer la formation des talents en TIC, le transfert de connaissances ainsi qu’à promouvoir la coopération technique pour la transformation numérique de l’Algérie. « Il s’agit de renforcer et de consolider les liens de coopération entre l’Algérie et la Chine dans ce domaine vital, incarnant les engagements du président Tebboune et de son homologue chinois », a indiqué un communiqué du Haut-Commissariat. Ce nouveau partenariat a été signé en marge d’une visite d’une délégation algérienne en Chine, conduite par Meriem Benmouloud. Il s’inscrit dans le cadre du plan d’actions du Haut-Commissariat à la numérisation, en vue de la préparation de la stratégie nationale de transformation numérique 2024-2029, avec une vision prospective pour la numérisation de l’Algérie. Cette initiative intervient quelques mois après la signature d’un accord entre le Haut-Commissariat et l’entreprise technologique Huawei, visant à accélérer la transition numérique en cours. La formation et le transfert d’expertise seront également mis en œuvre pour renforcer les compétences locales et promouvoir l’innovation technologique.