Wassila. B

Les appels se multiplient pour une participation massive à la prochaine élection présidentielle. Après le président du Conseil de la nation, c’est au tour du président de l’APN, Brahim Boughali, d’appeler les algériennes et les algériens à œuvrer à la réussite de l’élection présidentielle prévue le 7 septembre prochain pour consolider l’édifice démocratique. Le président de la chambre basse du Parlement a appelé les électeurs à se déplacer massivement aux urnes pour œuvrer à la réussite du prochain scrutin, en exerçant le droit légitime pour consolider le processus démocratique à travers un choix libre et souverain. Plusieurs partis politiques ont également appelé à une mobilisation massive lors de la prochaine échéance électorale. La chambre basse du Parlement soutient, qu’ « en tant qu’Algériens, nous ne pouvons qu’être fiers des progrès tangibles qui ont été accomplis dans le processus d’édification de l’expérience démocratique algérienne, émanant des valeurs de notre société et principes de la glorieuse révolution de novembre, confortée par la grandeur des sacrifices des martyrs de la résistance nationale et ceux du devoir national pendant la décennie noire, ce qui a permis à notre pays d’atteindre aujourd’hui l’étape de l’enracinement démocratique, loin de tout diktat de l’extérieur ». Au-delà des appels successifs à la participation, de plus en plus de syndicats, de partis et d’organisations de masses font connaître leurs positions respectives. Le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Abdellatif Dilmi, a appelé le président Abdelmadjid Tebboune à se présenter aux prochaines élections présidentielles. Ce syndicat des paysans a ainsi emboîté le pas à plusieurs partis politiques qui ont appelé le président Tebboune à être candidat lors de l’élection présidentielle du 7 septembre prochain. Le mouvement El Bina, le FLN, le RND, El Karama, le FMN et le Front de l’Algérie nouvelle ont tous appelé le chef de l’État à se porter candidat. En marge des activités du forum pour le développement agricole qui s’est tenu à Boumerdès, Abdellatif Dilmi a déclaré : « Hier, le président Tebboune était aux côtés du secteur agricole et des agriculteurs, et aujourd’hui nous devons également être à ses côtés dans ce droit de poursuivre le processus de développement pour conduire l’Algérie vers la sécurité ». Le secrétaire général de l’Union nationale des agriculteurs algériens a également souligné les efforts, qu’il a qualifiés d’ « importants », déployés par la corporation des agriculteurs et des producteurs pour augmenter la production nationale et le taux de rendement enregistré au cours de cette campagne, notamment dans le secteur des céréales et dans la filière des grandes cultures. Il a souligné que « tous ces résultats positifs ont été obtenus grâce à l’accompagnement et au soutien nécessaire du président de la République », appelant chacun à « œuvrer pour préserver ces acquis afin d’atteindre l’autosuffisance, car le secteur agricole est considéré comme un secteur clé pour préserver la souveraineté nationale.