Wassila. B

La numérisation des écoles primaires est en ligne de mire en Algérie. L’accord de partenariat qui vient d’être signé entre le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et la société publique Algérie Télécom est pertinent à plus d’un titre. Dévoilée le jeudi 4 juillet, cette collaboration vise à connecter toutes les écoles primaires de l’Algérie. L’opérateur historique fournira aux établissements scolaires concernés de la connectivité Internet à haut débit et des services de téléphonie fixe. Une priorité sera donnée aux écoles situées dans les communes à faibles revenus. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts engagés par le gouvernement pour développer la « société de l’information » à travers les infrastructures, les moyens de télécommunications et l’utilisation généralisée des TIC dans tous les secteurs de l’économie. Le gouvernement veut généraliser l’utilisation des TIC dans le pays. Cela implique tous les secteurs d’activité, dont l’éducation. En mai dernier, le président Abdelmadjid Tebboune a instruit la mise en œuvre de mesures visant à améliorer la qualité et la couverture des services Internet à travers le pays. Ce partenariat devrait créer un environnement éducatif plus performant à travers l’ensemble du territoire national. L’initiative permettra notamment aux élèves et aux enseignants des écoles primaires d’Algérie d’accéder à des ressources éducatives en ligne, d’effectuer des recherches, d’apprendre et de communiquer plus efficacement. Les écoliers pourraient également être initiés à des compétences numériques dès le bas âge. Alors que l’élaboration d’un projet de loi sur la numérisation est en cours, les acteurs gouvernementaux chargés de la mise en œuvre de l’agenda numérique s’appuie sur l’engagement audacieux et novateur de plusieurs ministères pour accélérer le développement socio-économique durable du pays et de faire entrer l’Algérie dans l’économie de la connaissance. Le président Tebboune ne cesse d’exhorter le gouvernement à accélérer la digitalisation. Cette stratégie numérique s’appuie également sur des partenariats avec des pays amis. L’Algérie et la Chine vont collaborer dans le domaine de la numérisation et de l’économie numérique. Un mémorandum de coopération a été officialisé à cet effet entre Meriem Benmouloud, haut-commissaire à la numérisation en Algérie, et Jin Zhuanglong, ministre chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information. Ce partenariat vise à renforcer la formation des talents en TIC, le transfert de connaissances ainsi qu’à promouvoir la coopération technique pour la transformation numérique de l’Algérie. Ce nouveau partenariat a été signé en marge d’une visite d’une délégation algérienne en Chine, conduite par Meriem Benmouloud. Il s’inscrit dans le cadre du plan d’actions du Haut-Commissariat à la numérisation, en vue de la préparation de la stratégie nationale de transformation numérique 2024-2029, avec une vision prospective pour la numérisation de l’Algérie.